ESPACE SYDAM WORLD - Douanes de Côte d'Ivoire
 
 
 
RESIDENCE MONT BLANC | Complexe Hotelier - Côte d'Ivoire - Agboville
 
FORMATION
Information générale
Accès formation

ASSISTANCE
Nous contacter
Nous écrire
Le projet
 
Présentation
|
|
|
 
 

 

Le projet SYDONIA World, rebaptisé SYDAM World dans le contexte ivoirien, a commencé le 13 juin 2005.

DEFINITION DU SYDAM WORLD

SYDAM World, Système de Dédouanement Automatisé des Marchandises en remplacement du SYDAM. Ilreprésente 25 années d'experience des deux structures en matière d'informatique douanière.

SYDAM World est l'adaptation du noyau Sydonia World de la CNUCED aux spécificité de la procédure de dédouanement des marchandises en République de Côte d'Ivoire. Cette adaptation de traduit par des ajouts de nouveau modules(TRIE,CIVIO,DAI,AT...) et des contrôles supplémentaires.

SYDAM World est un produit conjoint de la CNUCED et des douanes de Côte d'Ivoire. Les Enjeux - Les problèmes rencontrés - Les points positifs du projet.

LES ENJEUX

   Les enjeux du SYDAM World peuvent se résumer en trois points :
       - la modernisation de l ’appareil de production de la douane ;
       - la sécurisation des procédures de dédouanement ;
       - et le bon accomplissement des missions de la Douanes.

   * De la modernisation de la Douane
       Depuis les années 80, l’administration des douanes a commencé l’informatisation des procédures de dédouanement d’où est née le Système de Dédouanement Automatisé des Marchandises (SYDAM). Vingt ans plus tard cette informatisation n’a guère connu d’autres axes. Les traitements manuels existent de nos jours : des registres sont encore entretenus, des quittanciers sont toujours utilisés dans certains services. L’effort d’informatisation ne s’est pas répandu dans toute l’administration des douanes.
       Avec l’avènement du SYDAM World et sa technologie rimant avec l’état de l’art informatique, l’espoir est permis de réduire considérablement l’usage du papier classique. Tous les services et postes de travail bureau devront être équipés d’ordinateurs reliés par un réseau téléinformatique. Ce réseau permettra d’échanger des données de passer la voie et la vidéo.
       SYDAM World permettra de préparer des plateformes de communication avec d’autres administr   ations nationales et étrangères assurant ainsi l’intégration des systèmes douaniers. Sur ce réseau seront exploitées d’autres applications informatiques gérant des activités douanières diverses en dehors des procédures de dédouanements.
La Douane atteindra ainsi un bon niveau de modernisation de ses structures.

   * De la sécurisation des procédures
       L’informatisation des procédures de dédouanement réduisant considérablement l’intervention humaine dans les mécanismes de gestion du dédouanement des marchandises, assure à une meilleure sécurisation des procédures de dédouanement. SYDAM World par effets induits et avec ses corollaires atteint d’autres fonctions des missions de la douane notamment la mission économique et de facilitation des échanges commerciaux.

   * Du bon accomplissement des missions de la douane
La douane a trois grandes missions :
     - la mission fiscale;
     - la mission économique;
     - et la facilitation des échanges commerciaux.
        Le SYDAM World, comme outil de gestion des procédures de dédouanement, couvre entièrement la mission fiscale et en partie la mission économique. A terme, avec les extensions prévues, il devra assurer une maîtrise des échanges commerciaux entre les Etats et préparer l’intégration des systèmes douaniers de la région OMD - Afrique.

LES PROBLÈMES RENCONTRÉS

Au cours du déroulement du projet les problèmes rencontrés sont d’ordre organisationnel, technique  et financier.

   * Les problèmes organisationnels
       Le projet SYDAM World n’a pas bénéficié d’instances de gestion de projet dûment définies avec des attributions claires et précises. Les ressources humaines utilisées dans la gestion du projet relève exclusivement du personnel de la direction de l’informatique des douanes qui a déjà ses propres charges de fonctionnement.

   * Les problèmes techniques:
     - la documentation technique
la CNUCED a livré les sources du noyau ASYCUDA World sans la moindre documentation fonctionnelle.
     - les spécifications fonctionnelles des développements spécifiques.
Les développements spécifiques devant adapter le prototype ASYCUDA World aux réalités des procédures de dédouanement des douanes ivoiriennes, n’ont pas bénéficié de spécifications fonctionnelles préalablement définies.
     - la configuration des machines

   * Les problèmes financiers
Bien que défini dans le Document projet, le budget du projet a connu des difficultés dans son exécution du fait d’insuffisances de ressources financières.
Toutes ces difficultés expliquent bien le non respect des délais des livrables.

   * Les problèmes financiers
Bien que défini dans le Document projet, le budget du projet a connu des difficultés dans son exécution du fait d’insuffisances de ressources financières.
Toutes ces difficultés expliquent bien le non respect des délais des livrables.

LES POINTS POSITIFS

1- Le transfert de compétences
Le document projet de SYDAM World a fait du transfert des comp étences un point d’honneur. Cette disposition a connu un succès avec la formation des équipes techniques locales et une assistance appuyée par deux experts de la CNUCED.
2- Prise en charge des développements spécifiques par l’équipe nationale.
3- Intégration du tarif douanier et paramétrage du système.
4- Réalisation de site pilote aux résultats satisfaisants.

 

 
ESPACE SYDAM WORLD - Douanes de Côte d'Ivoire
 
 
 LE PROJET
 
  » Genèse
  » Présentation
  » Actualité
  » Chronogramme
  » Equipe projet
 LE SYSTEME
 
  » Implantation
  » Le logiciel
  » Le matériel
  » Le réseau
 ETUDE COMPAREE
 
  » Procédure
  » Fonctionnalités
  » Sécurité
  » Infrastructures
  » Caractéristique
 APPORTS
 
 
 
 
© 2009 Direction Générale des Douanes- Direction de l'Informatique