logo douane

Vous êtes ici

FRAUDE DOUANIERE : sortie frauduleuse de cacao vers la Guinée

La fuite de nos produits d’exportation vers les pays limitrophes constitue une réelle préoccupation pour les autorités douanières. Des actions ont été menées en vue d’endiguer ce phénomène et les résultats sont de plus en plus palpables.
En effet, la Brigade Spéciale, rattachée au Directeur Général des Douanes et dirigée par le Lieutenant BAHI Antoine, a saisi le lundi 11 janvier 2016, une importante quantité de cacao en partance pour la Guinée.
Exploitant une information relative au trafic des produits d’exportation notamment le café et le cacao à la frontière Côte d’Ivoire-Guinée passant par l’axe Korhogo-Man, le Chef de Brigade a automatiquement monté deux équipes respectivement dirigées par les lieutenants OUATTARA Lassane et COULIBALY Dominique.
C’est au environ de 03 heures du matin qu’un camion remorque est tombé dans l’embuscade montée à Biankouma par les Douaniers en mission.
Ce sont au total un camion contenant 24 tonnes de cacao et un véhicule de marque BMW qui ont été saisis.
De plus, la marchandise a été frauduleusement déclarée. Ce sont au total 18 tonnes qui ont initialement été déclarées. Après la pesée, il en ressort que le poids net du camion vaut 23,46 tonnes soit 5,46 tonnes non déclarées.
Malgré les moyens déployés par l’Administration douanière pour lutter contre la contrebande et la fraude douanière, la fuite des fèves de cacao et des grains de café vers la Guinée s’amplifie. Les trafics se font discrètement à l’aide des motos pour tromper d’avantages les agents aux frontières.
A coté du cacao et du café, les agents de la Brigade Spéciale ont aussi démantelé un réseau de trafic de sucre en provenance de l’Amérique du sud.
Les fraudeurs essaient de tromper la vigilance des agents en camouflant les sacs de sucre par des ignames et des oranges. On dénombre de ce fait 600 sacs de sucre dont la valeur marchande est estimée à 15 000 000 FCFA.
Les douaniers sont tous engagés derrière le Général Issa COULIBALY, pour une Administration Douanière pourvoyeuse de recette.
Le Lieutenant BAHI Antoine a encore invité la population et les forces de l’ordre en général à dénoncer ce genre de pratiques afin de mettre fin à ce trafic qui met en mal l’économie de la Côte d’Ivoire qui demeure le premier pays producteur de cacao.
Lieu: 
Biankouma
Date de l’événement : 
11 janvier, 2016